• LEXILENS : Des lunettes connectées pour améliorer la lecture des personnes dyslexiques

    L'Académie Nationale de Médecine a décerné un prix à Messieurs Albert LE FLOCH et Guy ROPARS (chercheurs en physique de l'Université de Rennes), pour leurs travaux sur la mise en évidence de l’asymétrie droite-gauche des centroïdes de Maxwell des fovéas chez des adultes avec et sans dyslexie. (déc 2020).

    Peut être une image de lunettes_soleil et texte qui dit ’À DÉCOUVRIR CHEZ ATOL TERES LUNETTES ÉLECTRONIQUES QUI FACILITENT LA LECTURE DES DYSLEXIQUES La dyslexi conditi rend -mement fficil etPépe ation dans en pit d'une in ure, une conditi Hitaire qui lecture, criture materne etce, nce moyen ucatior des Une lecture facilitée Solution DYSLEXIQUES Une innovation déjà récompensée Mise la vue possible Facile à utiliser LEXILENS TERES LUNETTES ÉLECTRONIQUES QUIFACILTENTLALECTUREDESDYSLEXIOUES Confortable ànorter DYS20FRONTON LEXILENS auxpe personnes Lexilens, une aide urlexilens.me dyslexiques, ap INNOVATION POUR LES DYSLÉXIQUES’ Abeye's Lexilens wins CES Innovation Award Honoree

    Leurs travaux sont à l'origine de la conception et la commercialisation de la lampe Lexilife qui permet aux personnes dyslexiques de lire plus facilement grâce à sa technologie de lumière pulsée et modulée qui permet d’effacer l’effet miroir que voit une personne dyslexique.
    De son côté la société Abeye développe Lexilens, une paire de lunettes équipées d'un filtre actif qui supprime l'effet miroir, et annonce une commercialisation au second semestre 2021 auprès des opticiens Atoll. 

    Annonce
    : Michael Kodochian fondateur d'Abeye

    Consulter le reportage de France Info consacré à Lila, première enfant à avoir testé cette innovation scientifique : Reportage

    Partenariat Abeye / Atoll : Eric Plat (PDG Atol) et Michael Kodochian (PDG Abeye)

     

    Prendre un rendez vous chez un Opticien Atoll pour un essai : https://www.lexilens.me
    Prix : 399 € https://www.opticiens-atol.com/lexilens-ablr02.html

     

     

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mardi 2 Février à 21:41
    Lydie
    Ah ben non, vous ne pouvez pas décemment faire de la pub pour ce dispositif !
    Voir l’article de mon collègue Nicolas Petit (orthophoniste) sur la pertinence de ce produit du point de vue scientifique !!
      • Mercredi 3 Février à 09:10

        Bonjour,

        "L'hypothèse sur les origines visuelles de la dyslexie est toujours controversée : 

        elle demeure vraisemblablement une cause potentielle mais pas systématique ni unique".

        (extrait du message précédent consacré à la lampe Lexilife).

        Par souci d'objectivité, voici le lien de l'article auquel vous faites référence : 

        https://blogs.mediapart.fr/npetit/blog/

        Faire de la pub ...??? C'est votre opinion. J'y vois plus une information étayée

        par un reportage de France Info sur la base de travaux reconnus par l'Académie 

        Nationale de Médecine. 

        Il faut différencier la forme et le fond...

        Si ce dispositif peut aider ne serait-ce qu'une infinité de personnes présentant
        une dyslexie et peut être testé sans engagement auprès d'un aussi vaste réseau
        connu du grand public, 
        ne serait-il pas judicieux que les orthophonistes puissent
        accompagner leurs patients ? 

        Thierry D

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :