• Qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi on reste à la maison ? Comment on peut se sentir ? Des psychologues et une orthophoniste de l'association Les Papillons Blancs de Lille ont réalisé une vidéo en facile à lire et à comprendre (FALC) pour expliquer la situation (covid-19, confinement) aux plus jeunes et aborder les émotions qu'ils peuvent ressentir : peur, colère, tristesse, sentiment de culpabilité.
    https://www.papillonsblancs-lille.org/actualite/677-covid-19-quelques-ressources-pour-les-familles.html


    Le dispositif FaciliTED de l'ASRL propose un document en FALC pour expliquer le confinement.

    L'Association des Papillons Blancs de Lille a réalisé une version simplifiée de l'attestation de déplacement dérogatoire ainsi qu'une version en Makaton.


     


    votre commentaire
  • La maison d’accueil spécialisée (Mas) de Oignies (Pas-de-Calais), gérée par APF France Handicap, partage une vidéo pleine d’espoir sur l’accompagnement des personnes en situation de handicap en période de Covid-19. Le confinement n’empêche pas l’humour.

    Sourcehttps://www.lien-social.com/actualites#actu-640


    votre commentaire
  • Pour le grand public, l'association Valentin Haüy a pour vocation d’aider les aveugles et les malvoyants. Peu connu, les services de sa médiathèque, la bibliothèque Eole, s'adressent à toute personne qui rencontre des difficultés pour lire du fait de son handicap.

    Logos handicap visuel, handicap mental et handicap moteur Résultat de recherche d'images pour "bibliothèque eole"

    http://eole.avh.asso.fr

    - Personnes malvoyantes ou aveugles
    - Personnes en situation de handicap moteur (en difficulté pour tenir un livre, tourner les pages, maintenir le regard sur le texte)
    - Personnes en situation de handicap mental (en difficulté pour déchiffrer le texte)
    - Personnes porteuses de troubles cognitifs empêchant la lecture (et notamment       dyslexiques)

    L'inscription gratuite donne droit au téléchargement de 20 livres tous les 15 jours à choisir parmi plus de 40000 livres audio. 
    De plus, tous les 15 jours, vous recevrez par mail la Gazette de la Médiathèque : des suggestions, des coups de coeur, l'actualité littéraire, et toutes les nouveautés.
    Conditions d'inscription :  http://eole.avh.asso.fr/aide/comment-sinscrire-sur-%C3%A9ole

    Le site propose une recherche par thèmes en version livre audio ou en braille numérique. 
    Ci dessous et pour exemple, un roman policier, au format Daisy, lu par un narrateur (un prêteur de voix, et non pas une voix de synthèse). 

    Loisirs audio : la bibliothèque Eole accessible à toute personne empêchée de lire

    Le fichier est proposé en téléchargement au format zip et comporte l'ensemble des chapitres du livre au format Mp3, adapté aux lecteurs Daizy afin de pouvoir naviguer par chapitre ou paragraphe. Si vous ne possédez pas de lecteur Daizy, nous conseillons l'excellent logiciel libre DaizyDuck qui affichera le sommaire du livre audio au sein d'une interface équipée de boutons de lecture et de navigation. 

    GUI Accueil GUI Lecteur

    https://daisy.geexbox.org

    DaisyDuck enregistre automatiquement la position où la lecture d'un livre a été interrompu. Puis lorsque ce livre est rechargé, le lancement de la lecture reprend à la dernière position, sans aucune intervention de l'auditeur. 

    Compatible Windows 10, ce logiciel remplace avantageusement le logiciel AMIS toujours conseillé par Eole, mais qui n'est plus suivi et utilisable que sous Windows XP à W 7. 

     


    votre commentaire
  • 1) Pour les enfants (et pas que...) : 
    En hommage à Uderzo, mort ce 24 mars 2020, France Culture rediffuse une pièce radiophonique tirée de l'album d'Asterix : La Zizanie. 
    Un enregistrement haut en couleurs, rassemblant une vingtaine de comédiens, des bruiteurs, des musiciens, mettant sur scène et en voix les fameux personnages si populaires du petit village gaulois à l'esprit toujours rebelle.
    https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-theatre-et-cie/asterix-et-la-zizanie-dapres-lalbum-de-rene-goscinny-et-albert-uderzo

    2) Pour les plus grands : "Debout les morts", roman policier de Fred Vargas. 
    Un matin, la cantatrice Sophia Siméonidis trouve dans son jardin un arbre qui n’y était pas la veille... Qui a planté ce hêtre et pourquoi ? Son mari tente de la tranquilliser, mais les jours passent et elle en perd le sommeil. Découvrez le génial polar de Fred Vargas adapté à la radio. Un feuilleton en 10 épisodes. Réalisation exceptionnelle. 
    https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-le-feuilleton/debout-les-morts-de-fred-vargas-1

    La zianie, 15ème album Résultat de recherche d'images pour "fred vargas debout les morts"

    votre commentaire
  • Durant la période de confinement, l'équipe JIB se mobilise pour vous proposer du 26 au 31 mars une série de formations gratuites de 30 minutes chacune pour vous former sur des sujets d'accessibilité et d'accès au smartphone pour les publics en situation de handicap :
    - Outils d'accessibilité IOS.
    - Outils d'accessibilité Android.
    - Un Smartphone avec un handicap moteur, c'est possible ! 

    S'inscrire : https://jib-home.com/webinars/
    Cliquer sur + add pour consulter les sessions proposées.


    votre commentaire
  • Afin d’accompagner la continuité pédagogique voulue par le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, les éditeurs scolaires membres de l’association Les Éditeurs d’Éducation (association interprofessionnelle des éditeurs scolaires) mettent gratuitement à la disposition des élèves (école primaire, collège, lycée) et leurs enseignants concernés par les mesures de confinement, la consultation de manuels numériques via leurs sites ou plateformes.

    Résultat de recherche d'images pour "Les éditeurs de l'éducation" Résultat de recherche d'images pour "Les éditeurs de l'éducation" Résultat de recherche d'images pour "manuels scolaires"

    Lire l'article, et trouver la liste de l’ensemble des plates-formes des éditeurs vous permettant d’accéder gratuitement aux manuels numériques de votre choix : 
    (Plus de 200 manuels disponibles en consultation feuilletage)
    https://www.lesediteursdeducation.com/actu/covid-19-les-editeurs-deducation-mettent-gratuitement-leurs-manuels-numeriques-a-la-disposition-de-tous-les-eleves/

    (Bien sûr, les élèves ont quitté les établissements avec leurs livres, mais cette initiative leur permettra de s'ouvrir les portes d'une formidable base de données documentaires.)


    votre commentaire
  •  Arasaac a publié un "scénario social" illustré d'images et de pictogrammes sur le thème « Je ne vais pas à l’école » : un document partagé par J. Garcia Celada, pour expliquer les événements du moments, et le travail demandé à la maison. 
    http://www.arasaac.org/materiales.php?

    Publié en version espagnole, nous vous proposons une traduction la plus fidèle possible. 
     Télécharger « scénario social fr.pdf »

    Pages spéciales "Lutter contre le coronavirus, avec les pictogrammes ARASAAC" : 
    http://aulaabierta.arasaac.org/materiales-caa-coronavirus?fbclid=IwAR0S60jwl9PCDfyxsVetXutRif9_cc_OLjtrpr4FDRV12PyfptrEdqRYX6g

     


    votre commentaire
  • HANDIEASY annonce la sortie d’un nouveau produit : un système anti-vol pour smartphone ou tablette, installés sur fauteuil roulant. Un produit pensé en réponse à de nombreuses demandes des utilisateurs, composé d'un câble en acier de 1,10 m, fourni avec 2 clés et adhésif pour coller le support sur le téléphone ou la tablette.

    Système anti-vol pour smartphone ou tablette sur fauteuil roulant

    Système anti-vol pour smartphone ou tablette sur fauteuil roulant

    Produit : https://handieasy.com/86-anti-vol-smartphone-ou-tablette-.html
    Prix : 12 € TTC !

    Une réponse, (malheureusement) suite à une demande fondée : en témoigne la vidéo ci dessous ou Mélanie déclare à la minute 3.46 : "à l'extérieur, je préfère utiliser mon smartphone plutôt que ma tablette, à cause des... voleurs" ! 

    Nous avons demandé à Handiheasy :  Quel pouvoir adhésif à ce dispositif ?
    Réponse de Jason  : "Je le teste depuis janvier, mon kinésithérapeute a tiré comme un malade cela tient".
    Effectivement, ce dispositif est utilisé en entreprise pour protéger le vol contre ce genre d'équipements. 


    votre commentaire
  • Complément à l'article paru sur ce blog le 20 février 2020. (iCi)

    Les polices « dys » n’aident pas les dyslexiques : affirmation ou interrogation ? (suite)

    Sous la direction de Laurent Sparrow, enseignant-chercheur au Laboratoire SCALab (Unité de Recherche Sciences Cognitives et Sciences Affectives) de l'Université de Lille, une étude a été menée avec la collaboration d'orthophonistes libérales et l'Institut d'Orthophonie de Lille afin de mesurer par l'oculométrie le comportement oculo moteur  (durée des fixations / amplitude des saccades) auprès de jeunes dyslexiques en comparant la police Arial et la police Dyslexie en mode lecture à voix haute et lecture silencieuse, suivie d'un test de compréhension. 

    Article publié en 2016 dans la revue ANAE : «Une police de caractères adaptée permet-elle une amélioration de la lecture chez les enfants dyslexiques ?»
    Télécharger « Sparrow_et_al_2016_ANAE.pdf »

    Les polices « dys » n’aident pas les dyslexiques : affirmation ou interrogation ? (suite)

    L'auteur nous déclare : (extrait)
    « Dans le deuxième test, la lecture est silencieuse et j'utilise l'oculométrie pour mesurer la vitesse de lecture : dans cette situation, la vitesse de lecture s’accélère pour le texte écrit en police DYS (la lecture est beaucoup plus fluide) et surtout, la compréhension s'améliore aussi (c'est crucial pour moi d'étudier la compréhension ! On ne lit pas pour lire, mais pour comprendre !). Donc ça prouve bien qu'on obtient pas la même chose en lecture à voix haute et en lecture silencieuse !»


    votre commentaire
  • Après 2 ans de pause, le blog Ortho-n-co, maintes fois cité sur le notre, a repris son activité depuis janvier 2020. Et Lydie Batilly, orthophoniste et webmaster a publié début février un article choc intitulé : "Non, les polices « dys » n’aident pas les dyslexiques !"

    Les polices « dys » n’aident pas les dyslexiques : Affirmation ou interrogation ?

    Les polices « dys » n’aident pas les dyslexiques : Affirmation ou interrogation ?

    Nous partageons certains de ses points de vue, mais souhaitons sur ce thème vous partager les notres nuancés sur certains points, non pas basés sur une étude scientifique (encore que nous allons en citer une, peu connue) mais sur sur nos observations cliniques et le bon sens. 
    Pour une bonne compréhension de nos propos, nous vous invitons si le thème vous intéresse, à prendre connaissance de cet article (consultable iCi), mais également des témoignages apportés en rubrique commentaires. 

    Après un début d'argumentation, il est écrit : "Du coup on fait quoi ? On arrête de convertir systématiquement tous les documents en OpenDyslexic : cela n’aide pas, et en plus les élèves n’ont aucune préférence pour cette police." (mais lire la suite concernant le choix de la police Arial avec adaptations typographiques). 
    Notre avis
    Soyons pragmatiques : Chez un pré-ado ou adolescent dys ayant acquis la lecture mais avec difficultés (déchiffrage et compréhension du texte), le simple fait de convertir un texte standard en police "dys" (ex : Open Dyslexic) ne suffit pas à améliorer nous en sommes bien d'accord ses capacités de lecture. 
    Pourtant, et bémol important, cette police (d'autres également) intègre deux caractéristiques suceptibles d'améliorer le confort de lecture : 
    - un tracé plus contrasté
    - un espacement intégré entre lettres et mots.
    Il est probable que chez certains lecteurs, l'apport de ces adaptations typographiques (espacements entre caractères, mots et interlignes) au sein d'une police épurée comme Arial, suffise et apporterait le même résultat (à condition d'en personnaliser les paramètres). 

    A côté de quoi est passé notre élève ?
    La forme spécifique des lettres : pour la simple raison que celle ci ne lui a pas été enseignée. 
    L'auteure cite à ce sujet deux polices, Dyslexie et Open Dyslexic.
    Historiquement, la police Dyslexie créée par Christian Boer a précédé la police Open Dyslexic qu'elle a accusé de plagia. Cette police a fait l'objet d'une thèse à l'Université de Twente (Pays Bas), basée sur une hypothèse formulée par son auteur, lui même dyslexique, qui a dessiné une police qui selon lui l'aurait aidé dans ses apprentissages : caractéristiques graphiques apportées à chaque lettre afin d’éviter les erreurs liées aux retournements, inversions, effet de miroir...
    ! Ajout de dernière minute : voir notre post scriptum en fin d'article : 
    Une étude française oubliée ou mal connue : "Une police de caractères adaptée permet-elle une amélioration de la lecture chez les enfants dyslexiques ?" (en bas d'article).

    Si l'hypothèse tient la route, elle n'a de sens que si la forme si particulière des lettres est enseignée à l'enfant dès le primaire lors de l'apprentissage de la lecture : 
    Exemple : si l'enfant confond le «p» et le «b», il pourrait confondre en lecture « boulet » et « poulet ». Dès lors, facile d'attirer l'attention de l'élève sur la confusion entre le «p» ([pe]) et le «b» ([be]), en lui faisant remarquer les différences de graphisme entre les lettres qui lui ont été enseignées. 

    Excepté que ...
    - cet enseignement vaut pour la reconnaissance des graphèmes au sein d'un texte numérique ou livre adapté. (pas pour l'écriture manuscrite ou écrite au tableau).
    - peu d'enseignants ou orthophonistes sont sensibilisés à un usage précoce de ces outils.
    - pour donner un sens à cette méthodologie, il conviendrait de l'enseigner précocement, au primaire, or à cet âge, la dyslexie ou les troubles des apprentissages sont rarement déjà diagnostiqués.

    L'auteure de l'article le mentionne d'ailleurs dans un commentaire : "je n’ai encore jamais rencontré d’étude portant sur l’utilisation de ces polices dès le début de l’apprentissage, ni en français, ni dans une autre langue".
    Considérons donc ces polices comme des outils qui enrichissent notre panel car comme le dit fort judicieusement un lecteur en rubrique commentaire "chaque dys a ses particularités et ses aisances de lecture". 
    Et des polices qui conviennent au confort de lecture, il en existe beaucoup d'autres (objet d'une très prochaine fiche technique APF Lab Le Hub). 

    Tout à fait d'accord avec l'auteure quand elle écrit " je trouve dommage que des enseignants prennent de leur précieux temps pour convertir tous leurs documents dans ces polices en pensant bien faire." Et pour cause : la police Dyslexie, payante, n'est quasiment plus utilisée depuis la disparition de son représentant en France, (société Auxilidys), alors que la police Open Dyslexic est gratuitement téléchargeable. 
    Alors c'est tentant, puisque estampillé "pour Dys". 
    Avant de faire aveuglément confiance à cette police en particulier, nous vous invitons, et c'est là notre rôle, à en découvrir d'autres comme certaines polices françaises écrites pour ces besoins et testées avec des utilisateurs français :  
    Ex :
    - Police Accessible DFa (Groupe Orange) : cf notre fiche technique 
    - Police Luciole (Centre Technique Régional pour la Déficience Visuelle en Rhône Alpes)  présentée sur notre blog iCi
    Beaucoup d'autres seront référencées dans notre prochain article: "Polices de caractères et confort de lecture".

    Les polices « dys » n’aident pas les dyslexiques : Affirmation ou interrogation ?

    Les polices « dys » n’aident pas les dyslexiques : Affirmation ou interrogation ?

    Dès à présent extraits de la conclusion de notre article à paraître :

    Qui doit choisir la police ?
    Généralement, les adultes sauront apprécier la police la plus confortable à leurs besoins.
    Chez l’enfant dyslexique ou mal voyant scolarisé, l’avis de l’ergothérapeute, de l’orthophoniste et dans le meilleurs des cas de l’orthoptiste sera déterminant.

    Eléments à mentionner dans nos bilans :
    Le choix des outils et leur paramétrage a toute sa place dans les bilans écrits afin d’assurer la transmission des informations en cas de changement de thérapeute ou d’établissement, en tenant compte que de plus en plus l’enfant est aujourd’hui amené à travailler sur plusieurs machines (ordi personnel, ordi familial, ordi chez l’ergo ou l’ortho, ordi en classe pupitre…).
    Une cohérence s’impose, afin que l’élève retrouve partout les réglages qui lui conviennent.
    Eléments à mentionner dans les bilans : nom, prénom, classe, date, traitement de texte utilisé, police, taille, espacement entre les mots, espacement entre les lettres, interlignage, éventuellement colorisation du texte, des lignes etc.

    Une préconisation revue dans la durée 
    Ces éléments chiffrés seront à revoir périodiquement en fonction des apprentissages et de la progression de la lecture, qui à moyen ou long terme doit conduire si possible vers la lecture de textes non adaptés (magazines, journaux, romans…)

    Une cohérence dans toutes applications : 
    Si l’élève utilise un logiciel de prédiction de mots, il conviendra d’opter pour la même police dans la fenêtre d’affichage des suggestions et le traitement de texte.
    L’utilisation d’une police confortable sera utile pour la lecture et l’écriture au sein de logiciels de traitement de texte, et le sera tout autant pour la lecture de documents PDF après reconnaissance optique de caractères, dont le résultat sera exporté vers Word ou Libre Office pour être ensuite modifié, mais également sur pages web grâce à de nouvelles extension pour nos navigateurs, permettant une adaptation personnalisée des textes. (Ex : Orange Confort +). 

    PS : "Une police de caractères adaptée permet-elle une amélioration de la lecture chez les enfants dyslexiques ?" (ANAE 20016) : 

    Une étude parue dans ANAE 144-5 vol 28, 2016 : "Une police de caractères adaptée permet-elle une amélioration de la lecture chez les enfants dyslexiques ?" (auteurs : SPARROW Laurent, DEI CAS Paula, KHELIFI Rachid), menée au sein du laboratoire de sciences cognitives et affectives (SCALab - Université de Lille) en collaboration avec l'Institut d'Orthophonie de Lille a utilisé l'oculométrie (indices oculomoteurs permettant d’étudier les stratégies de lecture en analysant les durées moyennes de fixation), pour mesurer la vitesse de lecture et la compréhension de texte (comparaison entre une police standard (Arial) et la police Dyslexie.

    Extrait de la conclusion : "Au final, on constate qu’en lecture orale, le taux d’erreurs baisse de 40% avec la police D (Dyslexie). Parallèlement, les indicateurs oculomoteurs montrent que la lecture est plus fluide (durées de fixations plus courtes, saccades plus amples) et que l’accès lexical est réalisé plus efficacement (effet de fréquence observé avec la police D). Ces améliorations permettent une meilleure compréhension du texte (le pourcentage de bonne réponse aux questionnaires augmente de 20% avec la police D)".

    Article publié dans ce nouveau post : http://rnt.eklablog.com/les-polices-dys-n-aident-pas-les-dyslexiques-affirmation-ou-interrogat-a182944600


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique